Recherche

Philippe Serra

Blog de Philippe Serra

Philippe Serra vous parle de Street Fighter V

Street Fighter V : le nouveau-venu d’une licence légendaire, testé par Philippe Serra en avant-première.

Ce titre ne sortira que le 16 février prochain, sur PC et PS4, mais Philippe Serra a d’ores et déjà pu le tester brièvement, et il ne fait aucun doute qu’il s’agira d’un des meilleurs jeux de combat du début d’année 2016.

 

Pour Philippe Serra, le gameplay du quatrième opus de la saga était tout à fait satisfaisant lors de son apparition, en 2008, mais le premier teaser de son successeur avait laissé une première impression très mitigée, car tous les gamers attendaient beaucoup mieux du moteur Unreal Engine 4 – puissant et facile d’accès. Or, la version de démonstration avec laquelle Philippe Serra a pu découvrir le jeu, lors de l’E3 2015, est à même de les rassurer. En effet, les traits et expressions faciales des personnages font un bon en avant, tout comme les détails de leurs vêtements, et la modélisation plus fluide de leurs mouvements. Les critiques justifiées adressées à Street Fighter 4 quant à l’aspect trop « cartoon-esque » des protagonistes sont ici balayées d’un revers de main. En effet, il est évident que toutes les animations, y compris les moins importantes dans le jeu, ont fait l’objet d’une grande attention de la part des développeurs. Il suffit d’ailleurs, pour le vérifier, de contempler le regard de feu du célèbre Ryu, ou les courbes généreuses de Chun-Li. La gestion de la lumière n’est cependant pas encore au niveau attendu, avec des reflets parfois désagréables, et les décors manquent de réalisme, car ils apparaissent trop placides.


De nouveaux personnages, au lancement et plus tard, avec une part de DLC.

Dès la sortie du jeu, 16 personnages seront présents, et en sus des retrouvailles avec Birdie, Ken Masters, M. Bison, Ryu, et bien d’autres, 4 font leur apparition pour la première fois dans la sage Stree Fighter :

  • Necalli, le guerrier aztèque, spécialisé dans le combat au corps à corps, il est apparemment très doué en matière d’interception et de projection ;
  • Rainbow Mika, la catcheuse à la tenue pour le moins « particulière », groupie de Zangief, et également très à l’aise dans les attaques rapprochées ;
  • Rashid, venu du Moyen-Orient, dont le surnom de « Prince du Vent » laisse à supposer qu’il sera un redoutable combattant dans les airs ;
  • Et Laura, une sulfureuse brésilienne pratiquant le Mitsuda Jui-Jitsu, qui dispose d’une capacité d’électrocution de ses adversaires.

Des graphismes (enfin !) en amélioration par rapport à Street Fighter 4, mais des progrès restent à faire – Philippe Serra

Philippe Serra nous explique que pour débloquer les autres personnages inédits (dont nous ne connaissons encore ni le nombre exact, ni le nom), il conviendra de remporter de la « Fight Money », tout comme d’ailleurs afin d’élargir la garde-robe de vos combattants. Certes, toutes les mises à jour du jeu seront gratuites, et cette « Fight Money » pourra être obtenue dans le jeu, mais si vous ne disposez pas d’un montant suffisant, il sera possible d’utiliser une monnaie premium, « Zenny », que vous aurez préalablement acquis avec de vrais Euros.

L’importance de la « jauge V » dans le gameplay.

La Variable, appelée aussi « jauge V », se remplit lorsqu’un personnage encaisse des coups, ainsi que lorsqu’il utilise ses capacités V. Cette jauge est remise à zéro entre chaque round, mais surtout, sa longueur (et le nombre de segments associés) varie en fonction du personnage. Au travers du V-Trigger, la Variable permet en tout cas de gagner en puissance lors des attaques suivantes, voire d’utiliser des fonctions spéciales, telles que la téléportation dans le cas de Nash. Par ailleurs, la « jauge V » influence aussi le V-Reversal – pour parer un combo de votre opposant, ici encore de différentes façons suivant le personnage. Aux yeux de Philippe Serra, cette différenciation des combattants au travers de la Variable ressemble fort à une tentative de se rapprocher d’Arc System Works, et elle rajoute indubitablement du piment au jeu. De surcroît, la barre de stun est de retour, pour le plus grand plaisir de Philippe Serra, car elle vise à récompenser les gamers les moins timorés, qui n’hésitent pas à se lancer à l’assaut de leurs adversaires de façon très offensive.

Au moment du bilan, Philippe Serra tient à souligner qu’il n’a pas eu l’occasion de jouer suffisamment longtemps pour émettre un avis définitif sur l’ensemble du titre, mais les quelques combats qu’il a pu faire lui ont rappelé les meilleures heures de la saga Street Fighter, et l’introduction de la « jauge V » apporte un vent de fraicheur sympathique. Il reste à vérifier que les différences entre les personnages à ce niveau seront suffisamment marquées pour que l’ensemble apparaisse utile et cohérent. Si tel est bien le cas, et hormis quelques défauts persistants en matière de gestion de l’éclairage et de décor trop statique, Street Fighter V promet de grands moments de « baston » en 2016.

Philippe Serra

Philippe Serra – Blizzard casse la tirelire et rachète Candy Crush pour 5.4 milliard d’euros

Philippe Serra vous dévoile la Méga Acquisition de Candy Crush par Activision Blizzard.

On parle d’un jolie petite somme, 5.4 milliard d’euro (5.9 millions de $) c’est clair Activision veut devenir le king du secteur mondial des jeux sur mobile mais aussi sur consoles.

Il faut encore l’approbation des différents acteur du coup le tout sera belle et bien officiel d’ici le printemps 2016. Il ne faut pas oublié que candy crush est un des jeux les plus lucratifs de tout les temps avec un revenu de 1.33 milliard de $ en 2014 selon eux. Avec des jeux similaire, y compris Bubble Witch et Farm heroes ils auraient rapporté 529 millions de $ au deuxième trimestre de 2015.

« Les bénéfices vont propulsé Activision comme l’entreprise la plus rentable du divertissement interactif » a déclaré le PDG Bobby Kotick.

Petit rappel, Activision est surtout connu pour les très célèbres jeux vidéo telle que Call of Duty, Warcraft et WarCraft… sur Xbox de Microsoft et la Playstation de Sony.

On comprend mieux pourquoi Activision Blizzard pense devenir le Roi incontesté des jeux vidéos avec cette acquisition : )

Philippe Serra

Philippe Serra a testé Gran Turismo Sport

philippe-serra-granturismosport
Philippe Serra Gran Turismo Sport

Gran Turismo Sport : un jeu en ligne qui, pour Philippe Serra, sert aussi de test grandeur nature pour GT7.

Tous les fans de Gran Turismo guettent des informations sur le septième opus de la saga, mais c’est un jeu « hors-série » qui devra les faire patienter en 2016.


L’annonce surprise de la Paris Games Week pour les aficionados de Gran Turismo.

Lorsque Philippe Serra a appris qu’une conférence de presse allait être organisée par Polyphony Digital dans le cadre de la Paris Games Week, il en a tout d’abord été étonné. En effet, si plusieurs personnes se sont alors empressées de spéculer sur une possible date de sortie – et/ou informations techniques – sur le futur Gran Turismo 7, Philippe Serra en doutait fortement.

En effet, le développement de GT7 se poursuit et rien n’est prévu avant au moins la fin d’année prochaine. Cela se comprend aisément car la série, créée par le fameux Kazunori Yamauchi, doit subir une concurrence plus que jamais affutée, de l’éternel rival Forza Horizon, mais également de titres tels que Driveclub et The Crew. De surcroît, GT6 a été conçu pour fonctionner sur la PlayStation 3, or Philippe Serra nous fait savoir que cette contrainte technique a constitué un frein à la créativité des équipes de Polyphony Digital en matière de graphisme et de quête de réalisme.

Pour le prochain opus, fonctionnant sous PS4, gageons qu’il en ira tout autrement, mais un effort accru devra également être fait pour GT7 en matière de connectivité. Les jeux concurrents précédemment cités permettent en effet déjà très facilement aux gamers de concourir en ligne, ce qui participe grandement à leur succès. De fait, quand l’annonce de Polyphony Digital s’est révélée être celle du lancement d’un jeu dérivé de la saga Gran Turismo, concentré sur la compétition en ligne, Philippe Serra a immédiatement compris où voulait en venir le studio.


 Un jeu prometteur, certes, mais surtout un avant-goût de GT7.

Gran Turismo entretient depuis longtemps des liens particuliers avec le monde du sport automobile, comme en témoigne la GT Academy, dont de talentueux jeunes pilotes ont bénéficié pour passer de leur console de jeu derrière le volant d’une véritable voiture de compétition. Pour Philippe Serra, Gran Turismo Sport est une démonstration supplémentaire de la passion de Kazunori Yamauchi pour ce sport dans lequel les plus fantastiques bolides s’affrontent, pied au plancher, sur des circuits où chaque virage devient un défi à relever.

Deux types de championnats seront disponibles dans Gran Turismo Sport – sous licence FIA – à savoir la « Nation Cup » et la « Manufacturer Fan Cup ». Dans le premier cas, les joueurs s’affronteront en portant les couleurs de leur pays, tandis que dans le second, ils lutteront pour faire triompher leur constructeur automobile préféré. Une finale « FIA World Final » permettra enfin à l’élite des pilotes en ligne de tenter d’obtenir un prix, qui leur sera remis lors de la même cérémonie que le couronnement du champion du monde de Formule 1. Ce jeu, lancé en version bêta au début de l’année prochaine sur PS4, permettra également – peu de temps après – d’utiliser le casque Playstation VR, afin d’avoir la sensation plus forte encore de prendre part à de véritables courses automobiles.

Quoi qu’il en soit, au-delà de l’intérêt que représente le titre en lui-même, Philippe Serra considère qu’il s’agit surtout d’un avant-goût de GT7, tant au niveau des graphismes – encore en progrès par rapport à GT6 – que des fonctionnalités online. Même si rien n’a été confirmé encore à ce sujet par le studio, ou par Sony, une telle hypothèse apparait comme très crédible. En effet, quel meilleur moyen que de tester la réaction du public sur l’aspect multi-joueurs en ligne pour GT7 que de proposer aux fans un jeu « simplifié » – avec moins de véhicules et de circuits – qui en reprendrait néanmoins le principe de fonctionnement ?

Philippe Serra attend impatiemment de pouvoir tester Gran Turismo Sport pour nous faire part de ses impressions sur un jeu « hors-série » dont la réception risque fortement d’influencer la fin de développement du tant attendu GT7.

Pour finir Philippe Serra vous offre une magnifique vidéo de la Bugatti Vision 

Philippe Serra | Star Wars l’infographie qui fait tourner la têteP

Philippe Serra : Quelle chiffre hallucinant sur la bêta de BattleFront

Philippe Serra n’a pas résister à partager avec vous cette infographie consacré à BallteFront Bêta. Elle résume en gros quelques chiffres (nombre de joureurs, minutes etc..)

Bref comme vous l’avez vu des chiffres en pagaille mais précis qui nous démontre le nombre de joureus, de minutes jouées et ou les nombre de ATA qui ont été détruits lors de cette bêta incroyable ! (oui je suis un super fan)

Je vous rappel que Star Wars Battlefront sera disponible le 19 novembre prochain sur PS4, Xbox One et sur Origin sur PC au prix annoncé de 69.99€

Philippe Serra-StarWarsBattlefront_Infographie
Philippe Serra-StarWarsBattlefront Infographie

Voilà Philippe Serra vous salue bien et que la force soit avec vous.

N’hésitez pas à partager et me retrouver sur mon le Twitter de Philippe Serra

Philippe Serra : La bêta de Star Wars Battlefront prolongée par une journée

Mes ami(e)s Grande nouvelle pour ceux qui ne sera pas encore au courant !

EA a annoncé que le Star Wars Battlefront Beta sera prolongé pour un jour soit jusqu’à mardi..c’est mieux que rien xD

Perso, j’ai joué tout le week-end et franchement j’en redemande encore. Apparement ils sont toujours en tests sur leurs infrastructure technique pour stabiliser le jeux c’est d’ailleurs la raison pour laquelle la bêta est prolongée un jour de plus.

On s’est amusé à tester la platerforme avec la 3G…. et bien ça tourne nikel donc chapeau Messieurs de EA un max d’effets graphique complément hallucinant avec un minimum de ressources c’est du jamais vu.

Ces tests supplémentaires commenceront le lundi 12 Octobre et se poursuivront jusqu’à mardi, 13 Octobre se qui nous ajoute une journée supplémentaire. Les tests  vont aider à  trouver des scénarios extrêmes, et cela signifie que certains joueurs peuvent rencontrer des problèmes occasionnels tels que les coups de pied de la partie ou simplement de perdre la connexion. Le but est de consolider les infrastructure pour le lancement prévu le 17 Novembre.

Rendez-vous le 17 novembre sur le front.

Philippe Serra vous salue !

Philippe Serra | Quel est le meilleur des Battlefield ?

philippe-serra-battlefield
philippe-serra-battlefield

Hello, pour mon troisième post je vous propose de connaître quel est le meilleure Battlefield selon un récent sondage auprès de 800 personnes.

philippe-serra-sondage-battlefield
philippe-serra-sondage-battlefield

C’est à ma grande surprise Bad Campany 2 qui remporte le concours avec 231 votes pour. Le pire des Battlefield est le dernier à savoir la version Hardline.

philippe-serra-battlefield-2142
philippe-serra-battlefield-2142

Perso la version que j’ai adoré et ou j’ai passé le plus de nuits blanche avec mes potes c’est la version 2142 : ) Je suis étonné car cette opus remporte peu d’amour suite au sondage soit 67 votant seulement… moi qui espère secrètement un réédition je peu toujours courir.

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment cette page :